chantier en construction
Articles
Articles
Digital 113

Filière Xplorer Bâtiment et digitalisation, le récap !

Saison 2

Vous n’avez pas pu assister à la seconde édition du Filière Xplorer dédiée au bâtiment et à sa digitalisation ? Vous manquez de temps pour visionner le replay ? Alors cet article est fait pour vous !

Voici un condensé de ce qu’il vous faut savoir sur la filière Bâtiment et ses besoins en numérique !

Xplorer #2, ce qu’il faut en retenir

Digital is Future, le programme dédié à la transformation numérique de filière s’adresse à la filière Bâtiment. Jocelyne BLASER de la Cellule Économique Régionale de la Construction nous rappelle l’importance de soutenir et d’accompagner la filière bâtiment à effectuer sa digitalisation. A ce jour, la filière est le 3eme employeur de la Région Occitanie.

Comme pour le reste de l’économie, le numérique a considérablement modifié la façon de travailler des entreprises. Dans le secteur du bâtiment, les entreprises de moins de 10 salariés représentent 95 % des entreprises. L’introduction du numérique a souvent commencé par la production (chantiers neufs et de rénovation). Puis a suivi avec la planification et la gestion, comme le rappelle David MORALES, artisan – plaquiste et chef d’entreprise.

Dans ces très petites structures où le chef d’entreprise est souvent seul à piloter, les outils du numérique sont omniprésents. Du simple tableau Excel à l’outil collaboratif BIM, l’appropriation nécessite la plupart du temps de former les collaborateurs. Mais les gains de productivité sont là. Ainsi Yoann CONTE, constructeur de maison individuelle affirme que la maquette BIM lui a permis de gagner du temps sur les chiffrages des métrés. Mais aussi d’optimiser ses marges.

Le numérique favorise la coordination de l’ensemble des corps de métiers de la conception à la livraison des bâtiments. Généralement, une solution numérique ne couvre pas l’ensemble des besoins de la filière. Pour Gérald LEPAIN, coordinateur de Smart Alliance Building Occitanie, il est donc essentiel de choisir des systèmes interopérables et ouverts qui perdurent durant toute la vie du bâtiment. Le référentiel Ready to Services (R2S) pose le cadre. Il permet à tous les acteurs de travailler en coopération, y compris pour l’apport de services aux usagers.

La transformation numérique pour une meilleure productivité ?

La digitalisation du processus de maîtrise d’ouvrage amène également une meilleure productivité des équipes ; et une meilleure qualité et performance des bâtiments construits, selon Christophe LHEUREUX du groupe Immobilière 3F. Il ne faut pas minimiser le fait que le déploiement des outils numériques, comme les casques de réalité augmentée, nécessite des investissements importants. Ces investissements sont parfois un frein à son adoption, selon Ivan KANTCHOVSKY de l’Union Syndicale des Architectes du Languedoc-Roussillon.

Le numérique intervient également dans la gestion du patrimoine et la maintenance prédictive. Qui est un enjeu majeur en matière de gestion des coûts et de satisfaction des utilisateurs.

Au-delà des processus métiers, le numérique aide à la gestion et au pilotage de la stratégie des entreprises. En proposant par exemple des outils pour capitaliser l’information. Mais aujourd’hui il est nécessaire de réfléchir de façon plus innovante à des systèmes ouverts et ingénieux qui permettent de travailler à la fois sur la performance. Mais aussi sur la création de valeur de chaque entreprise, selon Franck BERTHU de l’agence AD’OCC.

A l’avenir, les usages du numérique vont donc transformer les métiers du BTP. La digitalisation va également aider, selon Franck GUILLAMOT du Campus des Métiers et des qualifications BTP, à l’attractivité de la filière bâtiment. Filière qui ne connaît pas la crise.

Bâtiment, Numérique et environnement

Le numérique va aussi aider à répondre aux nouvelles obligations sur les enjeux environnementaux et sociétaux. En travaillant par exemple sur des scenarii d’exploitation et de maintenance, en suivant les consommations d’énergies, en minimisant les déchets de chantier, etc. Comme l’explique Nathalie GONTHIEZ de l’ADEME.

L’évolution du cadre réglementaire comme le marché global de performance, outil contractuel pour les maîtres d’ouvrage, incite au travail collaboratif et aux outils d’intelligence collective pour satisfaire des obligations de résultats. C’est donc une réelle opportunité pour le développement du numérique, pour Philippe GUIGON, administrateur d’ENVIROBAT.

Les innovations sur la production d’énergie renouvelable et sur l’efficacité énergétique amènent des passerelles quasiment systématiques avec le numérique. Comme le changement de paradigme d’un bâtiment non plus consommateur, mais producteur d’énergie. Guilhem THOMASSET, du Pôle DERBI.

Le bâtiment en Occitanie : les chiffres clés

En 2019, le secteur du bâtiment comptait 65 662 entreprises employant 89 898 salariés. Pour un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros. La filière est à ce jour le 3ᵉ employeur de la Région Occitanie.